Art De La Guerre
Bienvenue sur le forum de discussion de la règle de jeu l'Art De La Guerre
 
FAQFAQ RechercherRechercher Liste des MembresListe des Membres Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion
CR du tournoi de Bordeaux 2019 (Eysinne 2019)
Page 1 sur 1
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 Art De La Guerre Index du Forum > Comptes rendus
Auteur Message
Soranon
Magister Militum


Inscrit le: 19 Juil 2012
Messages: 2498
Localisation: Toulouse
MessagePosté le: Dim Nov 08, 2020 2:31 am    Sujet du message: CR du tournoi de Bordeaux 2019 (Eysinne 2019) Répondre en citant
Bonjour,

Comme malheureusement nous sommes tous en manque de partie cette année 2020, je propose de poster sur ce sujet les comptes rendus de mes 5 parties jouées à Bordeaux en avril 2019. Cela date un peu mais j'ai retrouvé les notes que j'avais pris à cette occasion (ainsi que les photos). J'espère que cela vous intéressera.

Attention, les comptes rendus sont réalisés avec une mauvaise foi caractérisée mais comme c'est moi qui raconte, j'ai tous les droits Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

Ce tournoi avec pour thème l'Asie (excluant les armées Turques et Arabes de centre Asie)c'était très intéressant d'échapper aux armées habituelles (pas de Ghaznévides, de Bourguignons d'ordonnances ou de piquiers macédoniens). A la place, nous avons vu des armées Chinoises, indiennes, Coréenne et bien sur des samurais.

Le plateau était assez relevé malgré l'absence des autres Toulousains. Le tournoi s'est déroulé de façon assez mitigée pour moi malgré ma bonne place au final. Mais vous allez pouvoir découvrir cela. Je vais essayer de ne pas cacher mes bêtises (mais aussi celles de mes adversaires) ou les bonnes décisions que j'ai pu prendre. Je terminerai ce tournoi avec le sentiment que je ne suis vraiment pas passé loin d'une victoire difficile au vu des joueurs rencontrés, ce qui est assez frustrant.

J'avais décidé pour ce tournoi de profiter de l'occasion pour jouer mes Samurais. C'est une armée très délicate à jouer mais tellement agréable à sortir. Je pensais que la masse de tireurs MI arc serait déterminante mais il allait falloir faire attention aux Eléphants élites, aux cataphractes et aux HC impact.

Voici la composition de l'armée :

SAMURAI LISTE 210 : 20 unités, +3 en initiative



Général Brillant
4 samurais montés HC arc élite
2 Emishis MC arc
1 Emishis LC arc


Ce corps est résolument offensif. J'ai choisi de disposer de 6 cavaliers lourds et moyens afin de surpasser en nombre les cavalerie adverses (ou les chars lourds). J'avais aussi envisagé de me retrouver en face d'une armée de samurais et je voulais opposer aux MI arc en face une ligne de cavaliers qui les chargerait dès que possible. J'étais confiant dans ce choix car ce corps était suffisamment puissant et mobile pour faire face à n'importe quelle menace (au pire il irait loin des mixtes lourds). Cela se vérifiera à la seconde partie d'ailleurs.




Général Brillant
5 samurais avec arc MI arc élite
2 Suivants avec Yari lanciers moyens médiocre


C'est le deuxième corps d'attaque. Les MI arc élite sont capables de s'emparer des terrains et leur puissance au tir rend la tache de mes adversaires très délicate. L'allonge de l'arc, qui permet d'engager l'ennemi à 4 UD est déterminante pour le soutien du premier corps. Peu d'armées peuvent se permettre de recevoir plusieurs tours de tirs de MI arc élite. Mon seul regret etait de n'avoir pu prendre 6 MI élite. Un mot sur les 2 lanciers moyens médiocre. S'ils ne sont pas très engageant, ils permettent d'avoir une seconde ligne et de protéger les flancs. Ils permettent aussi d'avoir une troupe à sacrifier pour protéger de la mort les précieux MI arc élite. Ce corps est déployé généralement en soutien direct du premier.




Général ordinaire inclus et non fiable
1 MI arc élite (général inclus)
2 MI arc
2 Suivants avec yari lanciers moyens médiocre
1 Emishis LC arc


Ce corps est le corps que je déploie toujours au contact du camps pour le protéger. Le camps est collé à un terrain et j'ancre ce corps à celui ci. Si je me permets d'attaquer par la suite avec ces troupes,je sais pertinemment que je ne peux pas espérer grand chose de décisif avec. L'idée est de retarder avec le LC et d'user aux tire avec les MI. En dernier recours, les troupes combattront mais le plus souvent elles servent juste à inciter l'adversaire à les attaquer plutôt que de s'occuper du camp. Cela ne marche pas à chaque fois.

La doctrine d'utilisation de l'armée est simple mais recèle pas mal de surprises techniques lors du placement du terrain. Pour résumer, je vais chercher à être défenseur et à placer 5 terrains contre la plupart des adversaires. Le pire des tirages est paradoxalement celui où tous les terrains tombent dans mon camp parce que cela incite l'adversaire à ne pas tenter quoi que ce soit.je suis alors obligé de prendre des risques pour éviter le match nul.

Cette armée est très délicate à jouer car vulnérable face à des montés avec impact (aucun HI ) mais il est possible de piéger l'adversaire grâce à des mouvements rapides de MI. J'aime sa souplesse. Elle pourrait être optimisée niveau tireurs MI mais j'ai fait le choix de disposer de ce premier corps de cavalerie. J'avais une idée précise en tête et un type d'adversaire en particulier.

Bien sur, tout cela ce sont des théories... En pratique dans le tournoi, beaucoup de choses ne se passeront pas comme je l'avais envisagé Rolling Eyes Rolling Eyes



PREMIERE PARTIE : SAMURAIS CONTRE CHINOIS DYNASTIE SUD (Jean Yves Cassas).

C'est un adversaire difficile car de très bon niveau et qui manie une armée avec laquelle il a souvent joué. Je la connais bien : Elle peut aligner jusqu'à 4 HC impact élite (ou cataphractes, ma hantise), des HI arme à deux mains, des MI impétueux dont 2 élite. Bref, une armée à ne pas sous estimer.

Voici sa liste de mémoire parce que j’ai perdu le papier où je l’avais notée :

Chinois Dynasties Sud, 26 unités et +1 en initiative

Général compétent
1 Eléphant
2 MI impétueux élite
1 MI impétueux
1 Javelinier
1 HI A2M
2 Lanciers lourds
1 Archers
1 Archer médiocre
1 LC arc
3 LI arc



Général compétent (non fiable)
1 HI A2M
2 lanciers lourds
1 Archer
1 Archer médiocre
1 Javelinier
3 MC arc



Général ordinaire inclus
3 HC impact élite



C’est une liste qui me laisse un peu dubitatif. Je n’aime pas l’idée de ne pas prendre les 4 HC impact élite. Et pourquoi ne pas profiter du commandement à +4 des armées chinoises ? L'initiative est un peu légère aussi mais Jean Yves semble avoir misé sur la résilience avec pas moins de 16 unités de ligne pour 26 unités au total.

Comme je suis arrivé en retard, je n’ai pas eu le temps de réfléchir avant la partie et j’ai joué avec mes automatismes. Je craignais surtout de voir des cataphractes alignées en face de moi.



J’ai choisi d’être défenseur en plaine. Vous pouvez voir sur la première photo que je n’ai pas été très chanceux avec le terrain. Tout est tombé sur ma droite et dans la moitié de Jean Yves. J’ai pris le champ, deux plantations, une colline avec la plantation (JY a retiré l’arbre) et une ravine. Heureusement la ravine fournissait un appui pour mes troupes. Je pense que prendre toutes ces plantations était une erreur. Un seul éléphant, même appuyé par des Mi impétueux élites ne justifiait peut être pas de me préoccuper de lui…

Mon déploiement reflète ma crainte d’avoir des cataphractes et des HC impact élite en face de mon corps de Mi principal. Les cavaliers sont dans la plaine (les deux Mc sur la gauche)le petit corps d’infanterie près de la ravine (deux LM médiocre en embuscade) et le gros corps à droite en totale contradiction avec ma doctrine de concentration des deux gros corps sur une aile. A ma décharge, je voulais pouvoir venir m’abriter dans la ravine en cas de cataphractes.

Deux points importants pour la suite du tournoi :

- Je ne sais pas quoi faire de mon petit corps quand je n’ai pas une position défensive claire.

- Je manque de précision dans mon plan d’action et je suis coupable de bien trop hésitations (mon corps de cavalerie est trop centré par exemple parce que je le veux en soutien des MI, on en reparlera sur d’autres parties)


Déroulement de la partie :

Le corps de Jean Yves à droite a commencé la partie non fiable. Paradoxalement ce n’était pas si avantageux que cela pour moi parce qu’il aurait été ma cible prioritaire (il est voué à la mort en face de mes Mi arc élite). Donc au lieu de concentrer mon attaque à droite, je vais surtout transférer des troupes de ma droite vers ma gauche pour soutenir mon petit corps face à l’infanterie lourde (je conserverais juste 3 Mi arc élite dans le champ



Sur la seconde photo vous pouvez voir les mouvements préliminaires. Jean Yves a fait contourner le corps de gauche par sa cavalerie impact et de mon côté, en prévision du débord par ma gauche, j’ai laissé en retrait mes 2 MC. Mes HC et mon petit corps se sont dirigé vers le centre pour aller affronter l’infanterie chinoise et l’éléphant

Jean Yves a tenté d’infliger quelques pertes sur mes Mc avec ses archers, et de zoquer ma cavalerie lourde mais elle s’est dérobée. Sur la photo vous pouvez voir mon corps de Mi élite séparé en deux et la ligne de tireurs formée qui commence à infliger des pertes sévères sur l’infanterie Chinoise.




La troisième photo montre l’avancée de la partie là où tout s’est joué.

Les pertes sont terribles au tir et même si le corps non fiable s’est vite repris, ses troupes ne sont pas assez forte pour aller chercher ma droite dans le champ. Pire, Jean Yves manquera de commandement pour jouer le LC à gauche et il ne pourra pas contrer mes mouvement de cavalerie moyenne arc. Comme mon adversaire n’est pas en veine, la partie est vite devenue un calvaire pour lui à cause de mes tirs (regardez la perte sur le général inclus dans l’HC impact de gauche)

La seule chance de renverser un peu la situation pour Jean Yves aurait été de réussir la charge de son éléphant (contre un lancier moyen médiocre soit un +1 contre un médiocre avec charge percutante). Mais je remporterais ce jet de dé. Le reste ensuite n’est qu’une simple formalité pour mes troupes. J’ai peut être perdu une unité mais franchement je ne m’en rappelle pas. Et le reste n’était que des désordres.

Comme vous le voyez, c'est une brillante victoire mais qui ne doit pas faire oublier de légers errements tactiques qui vont se préciser par la suite. Pourtant, c’est probablement la partie que je joue le mieux. J’ai bien utilisé chacun de mes corps même si mon déploiement n’était pas optimal. J’ai accepté de prendre certains risques et je n’ai pas oublié que la stratégie avec cette armée c’est de tirer au lieu de charger. Ne rigolez pas, parce que c’est ce qui me coûtera si cher dans la troisième partie.

Jean Yves terminera 5eme du tournoi.

La suite sur un prochain post Smile


Dernière édition par Soranon le Sam Nov 14, 2020 12:37 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Provencal le Gallois
Vétéran


Inscrit le: 11 Mai 2012
Messages: 179
Localisation: Avignon
MessagePosté le: Mar Nov 10, 2020 11:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant
La suite! La suite!
Bon compte rendu avec des analyses intéressantes
M.
_________________
** Double 6, bien joué!**
C’qui Compte, c’est les valeurs...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soranon
Magister Militum


Inscrit le: 19 Juil 2012
Messages: 2498
Localisation: Toulouse
MessagePosté le: Ven Nov 13, 2020 9:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant
Merci

La suite avec un certain retard dû à des soucis internet.

Un petit rappel sur la composition de mon armée :

SAMURAI LISTE 210 : 20 unités, +3 en initiative

Général Brillant
4 samurais montés HC arc élite
2 Emishis MC arc
1 Emishis LC arc

Général Brillant
5 samurais avec arc MI arc élite
2 Suivants avec Yari lanciers moyens médiocre

Général ordinaire inclus et non fiable
1 MI arc élite (général inclus)
2 MI arc
2 Suivants avec yari lanciers moyens médiocre
1 Emishis LC arc



2EME PARTIE SAMURAIS VS SAMURAIS (Inaki)


Voici le second match, cette fois contre Inaki. Après Jean Yves Cassas, un autre adversaire vraiment redoutable.

J’étais très content de le rencontrer à nouveau puisqu’il m‘avait battu deux fois nettement que je voulais prendre ma revanche sur la première à Fronton où il avait battu mon armée Samurais dans une composition différente avec une armée Ghaznévide classique.

Sa liste Samurais est intéressante. J’avais pensé à une liste assez similaire mais j’avais renoncé à la jouer parce que je préférais avoir un gros corps de cavalerie.

Général ordinaire inclus
6 Mi arc élite




Général compétent inclus
1 MI arc élite
2 MI arc
2 Lanciers moyens médiocres
2 HC arc



Général compétent inclus
1 MI arc élite
2 MI arc
2 Lanciers moyens médiocres
2 HC arc




Il manque 3 points et donc la liste est incomplète mais il est aisé de l’adapter pour faire le compte.

J’aime le côté extrémiste de cette liste : Il y a 12 MI arc dont 8 élite et Inaki ne se pose pas les questions que je me pose : Il joue cette liste visiblement en assumant que l’adversaire va venir au contact et qu’il prendra des pertes. Inaki veut simplement s’assurer pouvoir infliger le max de dégâts aux tirs. Elle était bien adaptée au tournoi puisque la cavalerie de choc était finalement assez limitée (pas de Kn sauf chars lourds et surtout un choix des joueurs de renoncer à la HC impact, sûrement par crainte des mixtes lourds).Les HC intégrés dans les deux corps de soutien (corps 1 et 2) servent à tourner la ligne adverse ou à intercepter des Kn. Franchement, j’aime sa démarche. Vous remarquerez d’ailleurs qu’il a pris le maximum de Samurais (et donc de MI arc) possible. C'est-à-dire 12.

C’était un peu la liste que j’envisageais de rencontrer et j’avais conçu la mienne dans l’idée d’affronter un joueur choisissant cette option ou une option HI A2M. Vous appellerez ça comme vous le voulez (prescience, bonne anticipation, chance) mais je crois que si j’étais resté dans mon idée de jouer ma liste de fronton 2017 (où j’alignais 4 HI A2M élite), je n’aurais eu aucune chance contre celle-ci alors que la liste que j’avais retenu au contraire était très adaptée.

TERRAFORMATION ET PLACEMENT :

J’ai gagné l’initiative (je ne me rappelle plus s’il avait +1 ou +2) et contrairement à mon habitude, j’ai choisi d’attaquer en forêt. J’ai pris le minimum d’éléments de terrain (une forêt et la route) tandis qu’Inaki a voulu avoir un flanc sûr (zone côtière, broussaille, colline avec champ). Le terrain ne nous laisse pas une grande place pour la manœuvre. La zone centrale sera le théâtre d’un combat frontal où le tir promettait d’être déterminant…. A un détail près : j’avais une botte secrète, mon corps de cavalerie avec 4 HC arc élites et 2 MC arc.



Mon idée était simple : je savais qu’Inaki jouait plus de tireurs que moi (j’avais vu ça sur sa table de jeu la partie précédente) et je me doutais que je risquais de perdre le combat au tir. Par contre, je savais qu’il n’avait pas de gros corps de cavalerie (simple déduction par rapport au coût des MI arc). Or au premier choc, la cavalerie a +1 sur les MI arc et ensuite mes HC pouvaient combattre avec armure en plus de l’élite. Et puis Inaki étant meilleur que moi (et ayant l’avantage aux tirs) autant ne pas finasser. Je savais aussi pour avoir triturer la liste dans tous les sens qu’il ne pouvait pas avoir de cavaliers élite en ayant plus de 20 unités ou en ayant plus de 6 Mi arc élite, sauf à diminuer grandement le nombre d’unités.

Comme vous le voyez, mon déploiement est concentré sur la droite avec ma cavalerie et les MI arc élite en ligne. J’ai quand même été surpris de voir 6 Mi arc élite tout à droite. Comme on ne reconnaît pas les troupes d’Inaki, laissez moi vous expliquer son déploiement.

De droite à gauche (voir photos plus haut ):
- Troisième corps (6 Mi arc élite, le général inclus est à l’extrémité de la ligne contre la rive)
- Second corps (3 Mi arc dont un élite avec général inclus (collés contre les MI arc élite du corps précédent soutenus directement par les 2HC arc du corps. Les 2 lanciers médiocres sont en réserve (les unités avec les petits carrés blancs derrière)
- Troisième corps (3 Mi arc dont un élite et 2 HC arc. Les lanciers médiocres sont sur la colline)

J’ai hésité un moment à inter changer mes deux corps principaux au premier tour en voyant qu’Inaki avait 6 MI arc élites. Je ne m’attendais pas à tant que cela, mais j’aurai du m’en douter.

CAVALCADE ET CHARGES SOUS UNE PLUIE DE FLECHES :

Le récit de la partie après cela va être très simple puisque qu’elle se résume à droite à une charge rapide sur la ligne adverses.



La seconde photo montre mon avance et le mouvement tournant d’Inaki sur ma gauche. Bêtement, je me suis trop avancé de ce côté et pour parer à la menace des cavaliers avec mon troisième corps, je serais obligé de partir en colonne ce qui me mettra dans une position peu optimum (pourquoi n’ai-je pas joué ce corps soit à plat avec une ligne de 5 ou soit avec le groupe de lanciers médiocres directement séparé pour protéger la droite ?) J’aurai pu m’épargner des soucis de ce côté mais cela traduit le manque d’anticipation du rôle de ce troisième corps, en dehors d’une défense du camp accroché à un terrain.

Vous pouvez voir ma ligne principale s’avancer tandis que le corps de flanc refusé prend quelques pertes et se retrouve en difficulté.



Sur la troisième photo, on voit mieux le moment avant la charge. Coup de chance, les pertes sont du côté d’Inaki ce qui est un plaisant retournement de situation (à Fronton ses Ghulams ont explosé mes MI arc au tir avant de les massacrer au contact). La situation empire à gauche… C’est là que je prendrais la plupart de mes pertes, c’était prévisible.



La quatrième photo montre les combats à droite. A part un accident au milieu de la ligne (un HC arc élite mourant en deux tours de combat), Inaki a accumulé les pertes. Toute sa ligne craquera au tour suivant, entraînant la fin de la partie. A noter que mon MC de droite aura réussi à tenir le général au bout de la ligne sans rien céder…

Qu’en conclure ? J’ai terminé par une victoire 20 à 18. Elle est chanceuse, je l’admets mais je savais qu’il fallait jouer comme cela pour l’emporter. Aucune finesse, juste du rentre dedans et de la micro tactique où je ne me suis pas trop planté (notamment en faisant résister mon troisième corps le plus longtemps possible)

Je pense que j’ai surtout gagné la partie dès la conception de la liste en envisageant froidement d’aller au contact des MI arc avec des HC arc élite si l’occasion se présentait (d’ailleurs, j’ai été inspiré par ma mésaventure avec Inaki à Fronton).

La chance joue énormément aussi puisque les bons jets de dés lors de la phase de tir m’assurent la victoire (malgré un tour de premier choc où je perds presque tous les combats, uniquement sauvé par l’élite et l’armure) mais c’est dès la conception de ma liste que j’ai pris un avantage sur cette partie. Une bonne anticipation, en fait.

La discussion d’après match a été intéressante : Il n’y avait pas grand-chose à faire dans cette partie pour Inaki et il a admit ne pas avoir trouvé la solution. Il n’y en avait pas, les matchs miroirs se terminent souvent à la chance. Le choix déterminant, a été de partir sur une charge directe sur les MI arc élite. J’ai été chanceux aux tirs ce qui m’a assuré la victoire mais elle a été payée plus chèrement qu’elle ne l’aurait dû en raison d’une malchance totale au premier choc alors que j’avais +1 à + 2 au combat sur la plupart des MI arc élite à droite. Finalement, la chance n’a pas vraiment joué puisque ce sont les unités montées avec élite qui ont battu des MI élite grâce à leurs avantages intrinsèques.

Inaki avait 12 Mi arc dont 8 élite (excusez du peu) et 4 HC arc. De mon côté, j’avais 8 Mi arc dont 6 élites, 4 HC arc élite, 2 MC arc et2 LC arc. Cela fait 16 tireurs de chaque côté mais les siens étaient vraiment plus efficaces. Je pense avoir choisi la seule option possible pour gagner.

2 victoires en deux match contre deux très bons joueurs, j’étais en tête et bien parti pour l’emporter….

Bon le problème c’est que je serais trop confiant dans ma capacité à l’emporter à la charge la partie suivante… Et ça me coûtera cher pour la suite du tournoi.

Inaki gagnera le tournoi avec une seule défaite… sur cette partie


Dernière édition par Soranon le Sam Nov 14, 2020 2:31 am; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Le Mikado
Magister Militum


Inscrit le: 21 Jan 2012
Messages: 3855
Localisation: La Seyne Var 83
MessagePosté le: Ven Nov 13, 2020 9:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant
La victoire abétit a dit un général français dont j'ai oublié le nom.
Et merci pour les comptes rendus.

Ps : j'ai peur que la reprise se soit pas proche.
_________________
trop fort n'a jamais manqué
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soranon
Magister Militum


Inscrit le: 19 Juil 2012
Messages: 2498
Localisation: Toulouse
MessagePosté le: Sam Nov 14, 2020 1:45 am    Sujet du message: Répondre en citant
La victoire rend trop confiant, oui. J'avais battu deux des favoris coup sur coup et j'étais bien parti.

Je viens de modifier un peu le dernier CR pour qu'il soit plus facile à comprendre.

Ce confinement est déprimant... J'ai envie de rejouer et de faire des tournois. J'espère que nous pourrons jouer à Bordeaux et Hendaye en avril et mai.

La suite prochainement. Et ce sera moins glorieux voire carrément frustrant.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soranon
Magister Militum


Inscrit le: 19 Juil 2012
Messages: 2498
Localisation: Toulouse
MessagePosté le: Dim Nov 15, 2020 3:13 am    Sujet du message: Répondre en citant
Hello

Voici le 3eme CR du tournoi. Il s’agit de la partie la plus catastrophique de toutes, celle contre Philippe Gerbet.

3eme PARTIE : SAMOURAIS vs SAMURAIS

Il jouait une armée Samurais lui aussi mais avec une composition très différente de celles que nous jouions Inaki et moi. Si nos armées étaient basées sur les tireurs, celle de Philippe était basé sur le combat au contact.

Je vous donne une composition approximative :

Général compétent inclus (dans un MI A2M élite) 0
3 MI A2M élite 30
1 MI arc 10
2 Archer médiocres 10
2 Lanciers moyens médiocres 10
1 MC arc 9




Les deux premiers corps sont semblables et collés l'un à l'autre au déploiement.

Général compétent inclus (dans un MI A2M élite) 0
3 MI A2M élite 30
1 MI arc 10
2 Archer médiocres 10
2 Lanciers moyens médiocres 10
1 MC arc 9




Général ordinaire inclus -3
4 HC arc élite 52
2 LC arc 12


Soit 24 unités dont 18 de ligne.

C’est un choix bizarre puisque Philippe n’aligne pas ou presque la meilleure troupe de la liste, le MI arc (surtout élite). Les MI A2M élite (surtout avec général inclus) sont une jolie force de frappe mais ils sont mixés avec plein de médiocres, ce qui rend leur utilisation plus délicate. L’armée est mobile mais elle manque de résilience face à une armée avec plein de tireurs ou avec des Kn. Pourtant, elle me posera de gros, gros problèmes parce que je l’aborderais de la mauvaise façon.

Après avoir battu Inaki, je me suis mis en tête que la charge de cavalerie soutenue par des MI arc élite était la panacée contre les armées samurais. Autant j’avais très bien analysé la partie contre Inaki, autant là mon discernement semble avoir un peu disparu. Et pourtant, je ne suis pas non plus certain que j’aurai pu jouer autrement…

S’il y avait 4 armées Samurais sur le tournoi, chacune était d’une composition différente. Les deux plus proches en types de troupes étaient celles d’Inaki et la mienne. La dernière armée, celle de Thierry Bugeat était principalement composée d’une très solide ligne de HI A2M. C’était des choix différents et intéressants.

Un petit rappel sur la composition de mon armée :

SAMURAI LISTE 210 : 20 unités, +3 en initiative

Général Brillant
4 samurais montés HC arc élite
2 Emishis MC arc
1 Emishis LC arc

Général Brillant
5 samurais avec arc MI arc élite
2 Suivants avec Yari lanciers moyens médiocre

Général ordinaire inclus et non fiable
1 MI arc élite (général inclus)
2 MI arc
2 Suivants avec yari lanciers moyens médiocre
1 Emishis LC arc




J’ai gagné l’initiative et j’ai choisi d’attaquer en montagne pour bénéficier d’un avantage avec ma cavalerie. Je pensais aussi que si mon adversaire jouait HI A2M, je n’avais pas besoin de terrains pour l’esquiver. Et s’il jouait des MI arc, autant ne pas lui laisser la possibilité de se réfugier dans des terrains accidentés



J’ai obtenu un terrain très dégagé et j’ai choisi un déploiement très concentré à droite (mon corps de cavalerie tout à droite est en partie en colonne). Ce déploiement aurait dû poser de gros problèmes à Philippe mais il induit de ma part une attaque vigoureuse qui ne me laisse pas vraiment d’autre choix qu’un « ça passe ou ça casse ». Pourtant, l’idée était très bonne mais l’exécution va pêcher à cause d’une malchance terrible.

Voici deux vues plus rapprochées de mon armée, superbement peinte par Laurent Grocolas



Mon petit corps n’est pas dans la broussaille parce que j’ai joué au poker menteur avec Philippe au déploiement (laissant entrevoir la possibilité que je sois moins concentré sur ma droite).




Un autre déploiement était possible, notamment jouer ma cavalerie là où je pensais que serait celle de Philippe, à gauche)

En face, Philippe déploie de droite à gauche ses deux corps d’infanterie avec des archers médiocres au milieu de la ligne et tout à droite un MI arc soutenue par deux lanciers moyens médiocres en colonne. Les MI A2M élite sont généralement mis entre deux autres troupes de moindre moral.




A l’ATTAQUE :




Sur la seconde photo vous pouvez voir mon premier mouvement. Mais où est donc mon petit corps d’infanterie me direz vous ? En fait, je l’ai positionné dans la broussaille ce qui laisse quand même un gros espace entre mes deux corps d’attaques et le troisième. J’étais résolu à attaquer vite et à casser l’armée adverse au point de prendre un risque. Ceci dit, mon corps étant fiable, je pouvais le ramener très vite, ce que j’ai fait au tour suivant.

Je vous montre cela pour que vous compreniez bien mon état d’esprit très offensif. Au vu de mon placement, c’était ce qu’il y avait à faire mais cela posait le problème de la défense de l’aile gauche et de la protection du camp. Je me serais épargné des soucis en mettant ma cavalerie à gauche.

Voici les mouvements suivants :



On voit bien sur la photo que Philippe me met la pression sur ma gauche, mais rien d’insurmontable. Regardez bien les dés bleus derrière la ligne principale de Philippe. Ce sont les pertes aux tirs. Je n’ai perdu qu’une perte au tir de mon côté mais je suis un peu trop engagé pour refuser le combat au contact avec mes cavaliers à présent. Mais tout devrait bien se passer non ? Après tout, je vais avoir +1 à+2 sur chaque combat et j’aurai l’élite, plus l’armure sur les cavaliers… C’est ce que je me suis dit naïvement… J’avais négligé le fait que les MI A2M élite n’avaient pas de pertes et que mon intérêt était de continuer à tirer au lieu de charger. Trop d’enthousiasme dirons nous…



J’ai perdu tous les combats, sur des 1 ou 2 aux dés. Là où je pensais exploser la ligne de Philippe en 1 ou 2 tours, c’est au contraire ma ligne qui s’est fait massacrer. Seul l’élite et l’armure m’ont évité de perdre de suite la plupart de mes unités. Le tour suivant sera pareil. J’ai perdu 4 unités sur des 1-6 au cours des deux tours qui ont suivi. Une catastrophe alors que j’avais la partie bien en main !

Voyant que j’avais accumulé trop de pertes (j’étais à 3-4 points de la démo tandis que Philippe avait à peine pris 10 pertes, et donc était à 14 points de la démo) j’ai commencé à essayé de grapiller des points là où je le pouvais. Pour moi, la partie était perdue parce que mes cavaliers étaient englués et se dirigeaient vers l’extermination. J’ai donc volontairement pris des risques et ignoré de potentielles prises de flancs sur mes troupes pour chercher à marquer le plus possible. Je ne voyais pas comment la partie pouvait tourner en ma faveur, donc j’ai joué pour limiter la casse au goalaverage pour le tournoi. J’en ai oublié de prendre des photos.



J’ai cherché à infliger le plus de pertes quitte à prendre des risques. C’est alors qu’un dernier retournement de situation a eu lieu. Mes cavaliers ont fini par passer et ont massacré le corps en face, pour prendre les troupes restantes de flanc. J’ai dû faire 6 pertes dans mon dernier tour (avec notamment un général inclus), parce que j'ai enfin pu faire des prises de flanc qui ont fonctionné. Si cela s’était produit avant, j’aurai pu l’emporter

J‘ai perdu au moins 26 points dans l’affaire, j’ai pu infliger des pertes sévères à l’armée en face et nous avons fini sur un double KO qui ne m’arrangeait pas du tout mais qui est mérité au vu des efforts que j’ai fournit en fin de partie.

Je me sauve ainsi d’une défaite programmée après la première charge. Je reviens de loin mais si je rejoue la partie en jouant exactement de la même façon, je dois gagner 90% des fois.. C’est frustrant, j’avoue…

Je dois néanmoins avouer que j’ai été trop confiant : Pourquoi ai-je chargé ? J’avais plus de tireurs et si les troupes de Philippe avaient pour objectif d’aller au contact le plus vite possible, mon intérêt était d’assurer le plus de tours de tir possible. Ne fusse qu’un seul ! D’accord, j’ai été très malchanceux aux combats, mais je me suis mis moi-même dans cette situation parce que j’ai été un peu trop confiant. Je pense que c’est la partie précédente qui m’a donné ce sentiment, pourtant dans celle là aussi, le premier choc avait été très défavorable.

Je ne peux donner qu’une seule autre raison mais qui est certainement la plus juste de toutes : C’était la troisième partie du samedi et j’avais conduis le matin pour arriver à Bordeaux parce que je ne voulais pas partir le vendredi soir… La fatigue fait perdre en lucidité.

Comme je n’ai pas abandonné et que je suis resté lucide, j’ai pu transformer une défaite annoncée en double KO. Par contre cela influera sur les parties suivantes et notamment la 4eme : je ne risquerai plus le tout pour le tout par peur que ce qui s’est passé se reproduise. Et dans la 5eme, je serais très (trop ?) prudent.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Le Mikado
Magister Militum


Inscrit le: 21 Jan 2012
Messages: 3855
Localisation: La Seyne Var 83
MessagePosté le: Dim Nov 15, 2020 9:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant
Soranon a écrit:

Ce confinement est déprimant... J'ai envie de rejouer et de faire des tournois. J'espère que nous pourrons jouer à Bordeaux et Hendaye en avril et mai.
.


Ben, mon vieux, on en est tous là et pas seulement pour jouer aux figs. Et pourtant je ne fais pas partie des plus à plaindre loin de là.
_________________
trop fort n'a jamais manqué
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Soranon
Magister Militum


Inscrit le: 19 Juil 2012
Messages: 2498
Localisation: Toulouse
MessagePosté le: Mer Nov 18, 2020 1:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant
La suite prochainement (en espérant que cela vous plaise en ces temps de disette ludique)

Il reste :
- 4eme partie contre Guillaume B. et ses Indiens Classiques
- 5eme partie contre Fred Duffau et ses Chinois 3 Royaumes

La 5eme partie est particulièrement intéressante notamment dans l'analyse post match.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
  
 Art De La Guerre Index du Forum > Comptes rendus
Page 1 sur 1
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Toutes les heures sont au format GMT

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum